The Maze Runner (Le Labyrinthe)

The Maze Runner - Promotional Poster

The Maze Runner et moi, on a vécu une grande histoire. Elle commence début 2012, pendant ma première année comme Au Pair et que je prenais des cours d’Anglais. Notre prof nous avait conseillé de lire des livres en Anglais, mais des livres qu’on sait qu’on lirait dans notre langue maternelle. A cette époque, j’étais déjà à fond sur Teen Wolf et Dylan O’Brien (Stiles) et j’avais entendu parlé d’un petit film qui se faisait avec lui, adapté d’un livre pour ados dans la lignée de Hunger Games. Du coup, je me suis dis que je lirais ce livre, sans grande conviction quand même.
Mais j’ai été agréablement surprise. Déjà, ce n’est pas la même histoire que Hunger Games, et c’était quand même bien mieux écrit que ce que je craignais. Mon intérêt pour le film n’était plus seulement à cause de O’Brien, mais vraiment pour l’histoire. D’autant plus que l’auteur semblait prendre une part vraiment importante à la réalisation du film et c’est quand même généralement bon signe.

Cette même année, j’ai découvert « The Nerd HQ » (Article en anglais, de mon autre blog sur lequel je n’écris plus)  au Comic Con de San Diego et la toute première vidéo que j’ai regardé d’eux était justement le panel consacré à « The Maze ». Mais surtout, et c’est là que j’ai été totalement vendu à l’univers de « The Maze », c’est que j’ai pu rencontré James Dashner, l’auteur du livre. Après la petite déception de ma rencontre avec Gareth David-Lloyd (Ianto dans Trochwood), j’y étais allée un peu à reculons, mais j’y étais allée quand même, et ce mec est un ange. Vraiment charmant et très avenant. Du coup, j’étais totalement perdu à la cause. Alors que les livres ne sont pas non plus révolutionnaire.

Du coup, il n’y avait aucun moyen que je loupe la sortie du film. Même les gamines qui gloussaient derrière nous (Coloc est venu avec moi !) au ciné n’ont pas réussi à me faire rebrousser chemin. Mais qu’est-ce qu’elles étaient chiantes. L’espace de 2 minutes, elles ont même réussi l’exploit à me faire détester Dylan O’Brien parce qu’elles ont littéralement gémit hurlé  en le voyant apparaitre à l’écran.

iki3y0ctsxuv6

L’histoire ? Thomas se réveille amnésique dans un endroit étrange entouré de quatre immenses murs. Le lieu, appelé « The Glade » (Le Bloc…) est peuplé par une cinquantaine de garçons qui vivent grâce à leur organisation et à l’aide de ceux qui les y ont envoyés. Mais le plus étrange, c’est qu’au delà des murs, une porte s’ouvre sur un labyrinthe qui se referme toutes les nuits et abrite d’étranges monstres… Les choses deviennent encore plus étrange lorsqu’une fille, la seule, arrive parmi eux.

Bon, je dois avouer que je suis un peu déçue par le film. Principalement à cause des pintades qui gloussaient niaisement derrière moi tout en tapant dans mon siège comme s’il s’agissait d’une batterie pendant un concert de rock. Mais aussi parce que j’attendais ce film depuis tellement longtemps que je ne pouvais qu’avoir une petite déception (ça m’a fait exactement la même chose avec Le Hobbit : An Unexpected Journey ou avec Monument Men. C’est parce que j’attendais beaucoup trop de ces films). Mais cette déception n’a absolument rien à voir avec le film en fait, que j’ai adoré.

J’aime beaucoup qu’on rentre dans le vif du sujet directement et que comme c’est du point de vue de Thomas, qui ne se souvient de rien (même son nom, il ne s’en souvient pas tout de suite), on ne comprend pas tout non plus (enfin, pour ceux qui n’ont pas lu les livres en tout cas). Le film ne s’arrête pas et voir ces adolescents, certains même presque juste des enfants, vivre par eux-même, est vraiment intéressant. Ils s’entraident, se supportent, et même quand il y a de la rivalité, ils prennent sur eux pour vivre en harmonie. Bien que l’arrivée de Thomas vienne un peu tout perturbé.
Le fait que le film ne soit pas tout à fait fidèle au livre n’est pas non plus plus dérangeant. Déjà, il y a plusieurs points qui ont bien fait de ne pas être retranscrit sur grand écran, et c’est déjà un film de deux heures. Faire les scènes une par une aurait rendu le film un poil long. Et puis, le travail sur les Grievers (Griffeurs…je le dis parce que sinon, les Francophones auront du mal, mais je déteste la traduction Français du livre…C’est pire avec celui-là qu’avec tous les autres) est vraiment impressionnant. Vu la description du livre, c’était quitte ou double avec eux, et ils sont vraiment bien fait.

Et surtout, ça ne ressemble pas à Hunger Games !

Il y a quand même quelques faiblesses. Il y a quelques longueurs et au niveau des personnages secondaires, ça aurait été bien qu’on les voit un peu plus. Et surtout, surtout, le personnage de Theresa n’est pas très développé, alors qu’elle a un rôle super important dans le livre (j’avoue, dans le livre, je ne l’aimais pas plus que ça). Elle n’est pas tout à fait inutile, mais je trouve qu’elle est assez mal exploitée.

Les acteurs, maintenant. Comme je le disais, le personnage de Theresa n’est pas très développé. Et je pense que le fait qu’elle soit joué par Kaya Scodelario n’aide pas. Pas que je ne l’aime pas, mais je ne sais pas, je me suis toujours dis qu’elle n’irait pas dans le rôle de Theresa.
J’ai un peu le même sentiment avec Blake Cooper, qui joue Chuck, le meilleur ami de Thomas. Mais je pense que ça vient dû fait que son personnage est seulement âgé d’une douzaine d’année, ce qui est super jeune par rapport à tous les autres Gladers (je ne peux me servir de la traduction Française. Elle est trop horrible à mes yeux) et qu’il sert surtout de Comic Relief (la touche humoristique).

Par contre, je vais être plus gentille avec les autres. Aml Ameen et Ki Hong Lee déjà, dans les rôles de Alby, le chef des Gladers en général et Minho, le chef des Runners (Coureurs…). Ils sont vaiment bien dans leur rôles. J’avais un peu peur, surtout que j’aime bien Minho mais j’ai été agréablement surprise.
Il y a également Thomas Sangster-Brodie, dans le rôle de Newt, le chef en second. Mais comme il s’agit de Sangster-Brodie, je savais déjà qu’il serait très bien. C’est l’un des meilleurs acteurs de sa génération. Il a joué dans Game of Thrones quand même. Et puis, il est anglais, alors je ne peux que l’aimer.

Mais je garde les deux meilleurs pour la fin. Will Poulter déjà, dans le rôle de Gally. Les amateurs du genre reconnaitront Eustache de « Narnia et le voyage du Passeur d’Aurore« , où il joue un petit pédant qui a peur de tout et se retrouve transformé en dragon. Il a bien grandi, et que en bien. Il est génial dans le rôle de Gally, qui est un peu le « méchant » de l’histoire, mais on ne peut pas vraiment l’appeler comme ça en fait. Il aurait pu rendre le personnage antipathique, mais il s’en sort comme un chef. Et puis, il a gagné le BAFTA du Rising Star Award, et moi, j’aime bien les gens reconnus par les BAFTA (British Academy of Films and Television Art)
Mais surtout, surtout Dylan O’Brien ! Ce mec a quelque chose comme trois films et une série à son actif (je vous jure, comparé à Will Poulter, il a fait que dalle), mais il est juste impressionnant. Il n’a pas la palette qu’il nous présente dans Teen Wolf, mais Thomas n’a pas non plus beaucoup de raison d’être joyeux. J’espère vraiment qu’il ira loin.

supertimemaze

 

Bref, j’ai vraiment bien aimé le film et j’attend la suite avec impatience. Surtout que le deuxième bouquin ne ressemble pas du tout au premier.

Note : 8/10

 

Bande annonce en Français :

 

Bande annonce en Anglais :

 

WCKD is good !

Publicités

7 réflexions sur “The Maze Runner (Le Labyrinthe)

  1. J’adore les livres de la série The Maze Runner. Le premier est mon favori et je ne suis pas une fan des prequels donc le dernier me semble inutile ou alors juste pour ceux et celles qui ne veulent pas lire les autres avant. Je n’ai par contre pas encore vu le film car je suis plus livre que film mais tout le monde me dit que je l’aimerais autant que le livre alors…

    J'aime

    1. J’avoue que je n’ai pas fini le prequel. Autant j’ai adoré la trilogie, autant le prequel ne m’a pas du tout accroché. J’ai cru voir quelque part qu’un notre prequel sortirait en 2016… Je vois si je l’achète quand il sortira.
      Je crois bien que le premier est mon préféré aussi d’ailleurs. C’est celui qui est le plus abouti.
      Le film est très bien. Il y a pas mal de petits trucs qui changent, comme le fait que Thomas et Theresa ne communiquent pas par télépathie, mais sinon, il est chouette. Je regrette juste un peu que le personnage de Theresa ne serve que de potiche dans le film.

      J'aime

  2. Chéri a promis de m’accompagner une fois mes exams finis 😀
    Oh gosh thomas sangster brodie… Je vénère ce mec…. :L
    Hâte de le voir ! 🙂

    J'aime

    1. Même s’il ne t’accompagne pas, il faut que tu ailles le voir. Rien que pour le comparer au livre. Je trouve que les changements ne font pas de mal (ça n’aurait pas été super chouette, la télépathie entre Theresa et Thomas). Et il est cool, mis à part le fait que Theresa ne serve à rien dans le film.
      Et puis Thomas Sangster Brodie quoi !!! ❤

      Tu m’en diras des nouvelles !

      J'aime

  3. A y estttttt, je viens d’aller le voir et je me suis régalée !
    Bon, c’est toujours pas l’occasion de voir Dylan torse nu grrrrrr mais vraiment c’est très bon.

    Maintenant, je me plonge dans le livre !

    J'aime

    1. Ah non, c’est vrai que là non plus, on n’est pas vraiment bien loti. Mais je suis sûre qu’il finira par nous faire profiter de son torse de dieu grec… 😛

      Tu verras, le livre est super chouette !!

      J'aime

Un petit message pour égayer ma journée ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s