The Escape Artist

Comme si je n’avais pas assez de séries à regarder, j’en regarde régulièrement des nouvelles (ce qui me met considérablement en retard dans mon rattrapage de Chuck, mais passons…). Enfin, ces nouveautés restent tout de même très centrée sur les séries anglaises.

Ma dernière trouvaille ? The Escape Artist, une production de la BBC (ah, la BBC…Comment ais-je pu vivre sans elle jusqu’à présent ?). Sans la trouver aussi innovante que The Wrong Mans, elle est en tout point excellente et toute aussi plaisante à regarder.

the_escape_artist_teaser_home

Le pitch : Will Burton est un avocat Londonnien renommé, à qui l’on a attribué le surnom de Escape Artist car il n’a perdu aucune des affaires qu’il a eu entre les mains depuis son arrivé en tant qu’avocat, permettant donc à tous ces clients de rester libre. Seulement, les choses sont sur le point de changer. Il sent que son client en date, Liam Foyle, va changer pas mal de choses pour lui. Et pas dans le bon sens.

L’avantage de cette série, c’est qu’il n’y a que trois épisodes et que c’est une série unique, avec une seule saison, donc. Et ces épisodes sont menés tambour battant. Le premier épisode relate la défense de Liam Foyles par Will Burton, le deuxième la défense de Liam contre Will et le dernier épisode la vengeance de Will. Je me permet de dévoiler le pitch de chaque épisode car j’ai quand même des doutes sur sa diffusion en France, qui passe souvent à côté de perles anglaises.
Le scénario est bien mené, avec peu d’action (hormis dans le 3ème épisode où elle est quand même très présente) mais des dialogues magnifiques et un sens du cadre vraiment bien maitrisé. Dès le début, on sait que Foyle est coupable, et on se demande justement comment Burton va faire pour le prouver innocent. Dans le deuxième aussi, on sait que Foyle et coupable, et on croise les doigts pour qu’il ne soit pas prouvé innocent. Quand au troisième…je ne vais pas tout raconter non plus.

The_Escape_Artist_2717264b
David Tennant, Toby Kebbell et Sophie Okonedo

Le casting est juste parfait. La femme de Burton, joué par Ashley Jensen, joue parfaitement le rôle de la femme amoureuse de son mari, sans une ombre au tableau, Sophie Okonedo, qui joue l’avocat principal d’un autre cabinet, la principale antagoniste pas « méchante » ou encore Toby Kebbell, qui joue Liam Foyle et qui est simplement flippant dans le rôle. Mais la palme revient à David Tennant, qui est juste parfait dans le rôle de Will Burton. J’avoue que c’est principalement pour lui que j’ai regardé cette série, et jusqu’à présent, il ne m’a jamais déçu. Ce mec est capable de grandes choses et le cataloguer comme étant le dixième Doctor/Barty Croupton Junior serait une très très mauvaise idée.

escapeartpromo
Daviiiiiiiiiiid…
Pardon, David Tennant !

Bref, le suspens est intense, on veut savoir ce qu’il va se passer et attendre l’épisode suivant est une torture. J’espère sincèrement que France 2 ou Arte va acheter les droits de cette série pour la diffuser en France.

Note : 8/10

Je n’ai pas réussi à trouver avec les sous-titres, malheureusement pour les non-anglophone.

Publicités

3 réflexions sur “The Escape Artist

  1. Pour moi, Dave, c’est Ten (of course), Barty (dont je suis dingue, mais j’ai un problème), Casanova, Hamlet, John dans Single father, et j’en passe des vertes et des pas mûres…
    Donc, il faut que je me tope The escape artist. Fissa.

    J'aime

Un petit message pour égayer ma journée ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s