Description simple du travail d’au pair

Réédition de cet article

Commençons petit, commençons simple. On rentrera dans les détails dans le prochain article.

Tout le monde ne devient pas au pair simplement parce qu’il a envie de le devenir (même si finalement, ça se résume en fait presque à ça).
Donc, être au pair, c’est :

  • Avoir entre 18 et 30 ans
  • Avoir un minimum d’expérience avec les enfants
  • Avoir un minimum de connaissance dans la langue du pays choisi
  • Etre disponible 2 à 3 mois pour les séjours d’été, minimum 6 mois pour les séjours scolaires
  • Etre en bonne santé
  • Si possible, être célibataire
  • Si possible, ne pas fumer
  • Si possible, posséder le permis de conduire.

Ces critères restent très flexibles, mais il fallait bien mettre un peu d’ordre.

Selon les agences, les sites et les demandes des familles, il faut parfois aussi :

  • Présenter un certificat médical
  • Présenter un casier judiciaire vide
  • Présenter des références de gardes d’enfants (autre que surveiller le petit frère et la petite sœur)
  • Posséder le BAFA

En échange d’un travail hebdomadaire de 25 à 30 heures, voire parfois plus, incluant la garde des enfants et un peu de ménage dans la maison, l’au pair a quand même le droit à des contreparties :

  • Une chambre individuelle
  • 1 à 2 jours de libres dans la semaine (très souvent le weekend)
  • La possibilité de prendre des cours de langues
  • La possibilité d’exercer son culte pour les croyants
  • Une rémunération hebdomadaire, qui varie selon le pays choisi
  • La possibilité de consulter le médecin de famille en cas de soucis
  • Une immersion totale dans une famille étrangère

Après, selon la famille que l’on choisit, il peut y avoir plus ou moins d’avantage « en nature« , comme avoir une carte de transport, un téléphone portable, ou encore l’utilisation de la voiture. Evidemment, tout dépend de la famille et de son niveau de vie. Il faut directement avec elle les divers avantages qu’elle peut offrir.
Il faut ajouter que ce séjour est basé sur l’échange. Certes, vous êtes là pour aider une famille, mais vous n’êtes pas non plus une femme de ménage. Et ça fonctionne dans l’autre sens. Des inconnus acceptent de vous accueillir chez eux, de partager le repas avec vous et de vous confier leurs enfants pendant une durée allant de 2 mois à un an, alors que vous leur êtes totalement étrangers dans un premier. Il faut donc leur montrer le respect qui leur est dût et apprendre à vivre comme eux, et non pas de la façon dont vous, vous voudriez.

Généralement, la raison principale de quelqu’un qui souhaite être au pair, c’est d’approfondir ces connaissances dans une langue. Bien sûr, il faut également aimer les enfants, car on passe beaucoup de temps avec eux. Surtout s’ils sont petits.
Pour ma part, j’ai voulu être au pair parce que je voulais améliorer mon anglais, et comme j’aime bien m’occuper d’enfants, sans en faire un métier, je me suis dis que c’était un bon moyen. Plus tard dans l’année, je me suis rendue compte qu’en plus d’avoir une bonne base d’anglais, cela permettant d’avoir une base tout court sur à peu près tout ce qu’il faut savoir pour rester vivre en Angleterre. Car on apprend beaucoup choses, à vivre dans une famille dans un autre pays. Être au pair, c’est bien plus que surveiller des enfants !

Publicités

Un petit message pour égayer ma journée ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s